Passer au contenu principal

Bourses de recrutement CReSP 2022 - Félicitations aux récipiendaires!

Nous avons le plaisir d’annoncer les étudiant.e.s CReSP qui ont obtenu des bourses de démarrage au doctorat pour le concours automne-hiver 2022 :

  • Théa Demmers, directrices : Rosanne Blanchet et Lara Gautier ;
  • David Felipe Ortiz Paredes, directeur : Olivier Ferlatte ;
  • Javier Fuentes Bernal, directeur : Edward Lee ;
  • Christine Cassivi, directrice : Amélie Blanchet-Garneau ;
  • Emna Ben Jelili, directeur : Olivier Jacques ;
  • Laila Mahmoudi, directrice : Lara Gautier.

Ces étudiant.e.s débutent leur programme de doctorat en septembre 2022 ou janvier 2023. Les bourses de recrutement ont la durée d’un an, en vue de favoriser le cheminement dans la scolarité ainsi que la soumission, par les récipiendaires, de demandes de bourses à des organismes subventionnaires majeurs. 

Félicitations et bienvenu.e.s à la communauté CReSP! Nous avons hâte d’accompagner votre parcours scientifique! 

Pour plus d'information sur les programmes de soutien financier aux étudiant.e.s du CReSP.

Nous vous invitons à en apprendre davantage sur leurs projets de recherche!

#WeFeedYou, et pourtant... Accès aux aliments, habitudes alimentaires et santé des travailleurs migrants temporaires dans le système agroalimentaire québécois : Expériences et solutions

Théa Demmers
Théa Demmers

Doctorat en santé publique
École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM)
Directrices de recherche : Rosanne Blanchet et Lara Gautier

Les travailleurs migrants temporaires dans le système agroalimentaire (l’agriculture, la transformation d'aliments) ont triplé au Canada depuis 2005. Cette augmentation régulière devrait se poursuivre car les pénuries de main-d'œuvre pendant la période COVID-19 ont entraîné des changements dans les politiques qui amèneront davantage de travailleurs migrants au Canada, avec des différences clés dans les politiques entre les secteurs de l'agriculture et de la transformation d'aliments. Ironiquement, même s'ils produisent et transforment des aliments, plusieurs travailleurs migrants temporaires n'ont pas les moyens d'acheter suffisamment d'aliments sains et ont une mauvaise alimentation et une mauvaise santé en raison des conditions difficiles dans lesquelles ils vivent et travaillent au Canada. Le Québec compte le deuxième plus grand nombre de travailleurs migrants temporaires au Canada, mais nous n'avons pas d'image claire de leur accès à la nourriture, de leurs habitudes alimentaires ou de leur santé, car aucune recherche n'a examiné cela.

Cette recherche nous aidera à comprendre les inégalités en matière de sécurité alimentaire, de nutrition et de santé qui affectent les travailleurs migrants temporaires dans le système agroalimentaire québécois, y compris ce que cela signifie pour eux de vivre ces inégalités. Il fournira également des recommandations de programmes et de politiques qui, selon les experts et les travailleurs migrants temporaires, réduiront ces inégalités et permettraient de mieux agir sur les vulnérabilités et résiliences.
 
J’ai hâte d'apprendre de les autres étudiants, de les professeurs et du personnel du CReSP et des partenaires communautaires lors des cours, des colloques et des projets. Ces expériences me donneront une base solide pour contribuer à la santé et à l'équité dans la société. Notre projet de recherche s'inscrit dans l'objectif du CReSP de comprendre et d'agir sur l'accumulation des risques, des vulnérabilités et des résiliences. Notre projet est multisectoriel et se concentre sur les solutions, tout en évaluant les causes en amont qui sont des déterminants de la santé pour un groupe de travailleurs essentiels méritant l'équité, les travailleurs migrants temporaires, qui sont intégrales à notre système agroalimentaire. En évaluant les déterminants de la santé en amont (par exemple, les politiques, les lois) et en aval (par exemple, les conditions de vie et de travail, les comportements) et la manière dont ils interagissent et façonnent la santé des travailleurs migrants temporaires, notre projet s'inscrit dans l'axe 1 du CReSP : Environnement, milieux de vie et santé.

Besoins d'interventions en matière d'éducation sur la consommation de cannabis et la santé mentale pour les jeunes LGBTQ2+

  • David Felipe Ortiz Paredes
    David Felipe Ortiz Paredes

    Doctorat en santé publique
    École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM)
    Directeur de recherche : Olivier Ferlatte

    Je suis intéressé par les enjeux de santé mentale, consommation de substance et santé sexuelle et reproductive, ainsi que par les domaines de la promotion de la santé, l’éducation, et la littératie en santé. Dans le contexte de mon doctorat, je vais mener une étude de méthodes mixtes pour mieux comprendre l’expérience de jeunes LGBTQ2+ qui consomment du cannabis en ce qui concerne leur accès à l’information et identifier leurs besoins en termes d’interventions éducatives liées au cannabis et ses effets en matière de santé mentale. Cette information est pertinente et nécessaire étant donné l’évolution du contexte social depuis la légalisation du cannabis et les inégalités existantes en matière de santé liées au cannabis entre les jeunes LGBTQ2+ et non LGBTQ2+. J’espère que les résultats de ma recherche seront utiles aux intervenants qui souhaitent implémenter des interventions en promotion de la santé permettant de donner aux jeunes LGBTQ2+ les moyens de prendre des décisions éclairées sur la consommation de cannabis, et ainsi prévenir ses méfaits.
     
    Dans le CReSP je m'attends à trouver un milieu enrichissant et multidisciplinaire qui estimule l'échange des idées et la collaboration pour créer de nouvelles connaissances à fin d'améliorer le bienêtre des populations en luttant contre les inégalités en santé.
     

Le savoir expérientiel comme levier d’intervention auprès des personnes trans migrantes: Évaluation du modèle de soutien par les pair.e.s au sein la Clinique Mauve à Montréal

Javier Fuentes Bernal
Javier Fuentes Bernal

Doctorat en travail social
Faculté des arts et des sciences Université de Montréal
Directeur de recherche : Edward Lee

Les personnes trans migrantes sont souvent confrontées à plusieurs formes d’oppression, telles que la transphobie, le racisme, le sexisme et/ou la xénophobie. Ces oppressions impactent significativement la santé mentale et l'accès aux services de cette population. Plusieurs recherches suggèrent que le soutien par les pair.e.s, a des retombées bénéfiques pour le bien-être et la navigation sociale des personnes appartenant aux communautés marginalisées. Mon projet de doctorat en travail social consiste à l’évaluation du modèle de soutien par les pair.e.s de la Clinique Mauve à Montréal.
 
La Clinique Mauve est un projet pilote offrant des services médicaux et psychosociaux auprès des personnes LGBTQI+ migrantes. Ce modèle mobilise le savoir expérientiel pour l’accompagnement des personnes LGBTQI+ migrantes vers des soins et services spécialisés. Plus particulièrement, je m’intéresse aux forces, défis et pistes d'intervention de ce modèle concernant l’accès et l'utilisation des services transaffirmatifs sur le plan psychosocial et de santé physique.
 
Au sein du CReSP, je souhaite contribuer au développement de connaissances sur le soutien par les pair.e.s et l’évaluation de systèmes de soins auprès d’une population fortement marginalisée au Québec. Ainsi, mon projet a pour but de réfléchir à la façon de mener des évaluations de service auprès des communautés marginalisées. Je profiterai de l’expertise en évaluation des modèles de soins du CReSP dans le but de faciliter la création des partenariats responsables qui bénéficieront potentiellement à l’ensemble des acteurs concernés.
 

Intégration de l’approche sensible aux traumatismes et à la violence dans la formation infirmière en santé mentale au Québec

Christine Cassivi
Christine Cassivi

Doctorat en sciences infirmières
Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal
Directrice de recherche : Amélie Blanchet-Garneau

Dans le cadre de mes études doctorales, je réaliserai un projet de recherche en partenariat avec les partenaires autochtones de la Chaire de recherche autochtone en soins infirmiers du Québec. Plus précisément, il sera question de développer, implanter et évaluer une formation sur l’approche sensible aux traumatismes et à la violence auprès d’étudiant.e.s au baccalauréat en sciences infirmières à l’Université de Montréal. L’objectif sera ainsi de proposer une formation sécuritaire, appropriée et acceptable pour les personnes autochtones permettant de renforcer les capacités des futures infirmières en matière de soins sensibles aux traumatismes et à la violence en santé mentale.

Pour soutenir la réalisation de mon projet de recherche, je suis optimiste que le CReSP fournira un milieu d’apprentissage riche et stimulant me permettant de développer mes connaissances et mes compétences comme future chercheuse.

L’analyse comparative entre les investissements en santé publique au Canada et Allemagne

Emna Ben Jelili
Emna Ben Jelili

Doctorat en santé publique
École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM)
Directeur de recherche : Olivier Jacques

En intégrant le rôle des politiques, des institutions et des pressions fiscales, je souhaite fournir des explications sur la variation des dépenses en santé publique dans ces deux pays de 1975 à 2018. Bien que présentant certaines différences notables au niveau de leurs systèmes de santé, l’Allemagne et le Canada présentent des similitudes importantes quant à leurs structures fédéralisées ainsi qu’à leur sous-financement de la santé publique. En plus de constituer le secteur le moins financé dans ces deux systèmes de santé, la contribution de la prévention ne fait pas l’objet de débat politique ce qui limite sa visibilité.
 
Cette recherche reposera sur la littérature de l'effet de la partisanerie et des pressions fiscales sur les dépenses de santé plus généralement. Malgré la littérature existante sur ce sujet, il y existe peu d'études examinant l'effet des pressions fiscales et de la partisanerie sur les dépenses de santé simultanément. Ceci est la deuxième contribution de ce projet doctoral. Enfin, en abordant les investissements en santé publique, cette thèse pourrait contribuer à la littérature sur les investissements de long terme dans son ensemble. 
 
À travers la bourse de recrutement CRESP, je souhaite faire partie d’une cohorte de chercheurs en santé publique et profiter d’un riche environnement de recherche interdisciplinaire et collaborative. Cette bourse constitue un tremplin pour accéder à des bourses plus compétitives pour les années subséquentes de mes études et la soutenir dans mon cursus de jeune chercheuse. 

Trajectoires de soins des femmes enceintes récemment arrivées à Montréal : Regards sur Parc-Extension

Laila Mahmoudi
Laila Mahmoudi

Doctorat en santé publique
École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM)
Directrice de recherche : Lara Gautier

Les femmes enceintes récemment arrivées (FERA) à Montréal sont susceptibles de bénéficier de services prénataux tardifs ou inadéquats et de courir des risques de complications liées à la grossesse et à l'accouchement. Caractérisé par sa richesse ethnoculturelle, Parc-Extension abrite une forte concentration d’immigrants et de demandeurs d’asile. Parc-Extension est également le quartier où la prise en charge lors du premier trimestre de la grossesse est la plus faible sur l’île de Montréal. Ma recherche doctorale répondra à la question : À quelles inégalités sociales les FERA nées dans des pays à revenu faible font face dans leur utilisation des soins prénataux à Parc-Extension ? 

En tant que boursière du CReSP, je suis heureuse d’évoluer au sein d’une communauté de recherche ancrée dans son milieu et orientée vers l’application des connaissances.