Passer au contenu principal

À propos du CReSP

Le Centre de recherche en santé publique (CReSP) est l’un des nouveaux centres financés par le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) lors de l’expansion du programme de centre en 2019. Issu d’un partenariat entre le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (CCSMTL) et l’Université de Montréal, le CReSP est d’ailleurs la première et la seule infrastructure majeure de recherche québécoise entièrement dédiée à la santé publique et opérant dans le cadre de liens structurels privilégiés avec un établissement responsable de la santé d’une population, le CCSMTL. 

Le CReSP promeut la collaboration entre les milieux de recherche et de pratique par sa proximité avec la Direction régionale de santé publique (DRSP) et ses partenariats avec l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), l’Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) et l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC). 

Le CReSP est un milieu de recherche et de formation unique. En effet, ce dernier compte plus de 50 membres chercheurs réguliers et des experts utilisateurs de connaissances provenant d’organisations partenaires. Les chercheurs du Centre de recherche en santé publique sont issus de six facultés de l’Université de Montréal en plus de Polytechnique de Montréal.

Vision

La vision du CReSP est d’équiper la société québécoise d’un Centre de recherche qui développe des connaissances sur les facteurs qui influencent et influenceront le fardeau de la maladie ainsi que sur leurs solutions.

Arrimant sa programmation scientifique avec les défis rencontrés par les organisations responsables de la santé publique aux plans local, provincial, fédéral et international, et privilégiant une approche d’application des connaissances intégrée qui implique des experts utilisateurs tout au long du processus, le Centre souhaite ainsi devenir un centre de référence international incontournable pour la recherche, les pratiques et décisions en santé publique.
 

Mission

La mission du CReSP est de produire des connaissances de pointe et pertinentes pour éclairer les enjeux concernant la santé des populations et soutenir les actions de santé publique fondées sur des données probantes afin de promouvoir la santé et réduire le fardeau de la maladie. Le CReSP conduit des recherches innovantes qui répondent aux plus hauts standards de rigueur scientifique, d’éthique et d’équité. Ce faisant, il participe à l’amélioration des pratiques de santé publique et à la transformation des méthodes de recherche et forme les futurs chercheurs et experts en santé publique.

Objectifs stratégiques

Pour rendre encore plus pertinentes les recherches menées au CReSP, les chercheurs et les partenaires ont identifié deux enjeux majeurs pour lesquels la santé publique a un urgent besoin de recherche : 1) comprendre et diminuer le fardeau de la maladie d’un monde en transformation et 2) comprendre et agir sur le cumul des risques, vulnérabilités et résiliences, tout au long de la vie.  Pour augmenter l’impact de la recherche en santé publique et poursuivre sa mission, le CReSP s’est ainsi doté de quatre objectifs stratégiques : 

  • Objectif 1 : Soutenir la création et le rayonnement de regroupements interdisciplinaires de chercheurs et experts, que sont les professionnels et décideurs de santé publique, pour le développement de recherches sur les deux enjeux ci-dessus. 
  • Objectif 2 : Soutenir des échanges fréquents et réguliers entre des chercheurs de toutes les disciplines pertinentes, les experts de santé publique et leurs partenaires de même que les citoyens, pour développer des visions communes qui informent la recherche, la cocréation des savoirs, la pratique, les politiques publiques et la vie citoyenne. 
  • Objectif 3 : Former des chercheurs et des experts de toutes les disciplines pertinentes pour la recherche interdisciplinaire, collaborative, appliquée et translationnelle (du laboratoire aux décideurs, aux citoyens) en santé publique. 
  • Objectif 4 : Renforcer l’efficience et l’équité des actions de santé publique en les ancrant dans des données probantes.

Axes de recherche

La réussite de cette mission et l’atteinte de ces objectifs seront possibles grâce à la programmation scientifique du CReSP, se déclinant en trois axes

Axe 1 : Environnement, milieux de vie et santé

S’intéresse aux conditions environnementales, psychosociales et socioéconomiques qui façonnent la santé, et aux interactions entre ces déterminants.

Lire plus

Axe 2 : Systèmes de soins et de santé publique

S’intéresse au continuum complet des prestations du système de santé qui va des déterminants de la santé aux politiques et services de santé.

Lire plus

Axe 3 : Une seule santé du monde

S’intéresse à la mise en œuvre d’approches collaboratives pour aborder les problèmes de santé et comprendre leur contexte historique, la multiplicité de leurs déterminants et l’ensemble des institutions impliquées dans la recherche de solutions.     

Lire plus

L’approche « Une seule santé »

L’approche « Une seule santé » est multisectorielle et étudie l’influence des déterminants sociodémographiques, comportementaux, environnementaux, agricoles, économiques et politiques sur la santé humaine, animale et de l’environnement, et ce, bien au-delà des frontières nationales.
 
« Une seule santé » s’applique à la conception et la mise en œuvre de programmes, de politiques, législations et travaux de recherche pour lesquels plusieurs acteurs communiquent et collaborent en vue d’améliorer les résultats en matière de santé publique (OMS).

L’Université de Montréal

Montréalaise par ses racines, internationale par vocation, l’Université de Montréal compte parmi les plus grandes universités de recherche. Elle se classe parmi les 100 meilleures universités du monde et figure dans le groupe des cinq meilleures universités de langue française. Avec ses écoles affiliées, Polytechnique Montréal et HEC Montréal, l’Université de Montréal récolte annuellement plus d’un demi-milliard de dollars en fonds de recherche, ce qui la positionne parmi les trois premiers pôles de recherche universitaire canadiens. Elle rassemble plus de 67 000 étudiants, 2 300 professeurs et chercheurs et un réseau de 400 000 diplômés actifs partout dans le monde.
 

Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (CCSMTL) a été créé le 1er avril 2015 et découle de la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales. Dans le cadre des mandats qui lui sont dévolus, le CCSMTL a comme mission de veiller à la santé et au bien-être de la population de son territoire, notamment dans les hôpitaux, les CLSC, les centres d’hébergement, les centres de réadaptation et les centres jeunesse. Le CCSMTL est un acteur important dans la production et le partage des savoirs scientifiques, ainsi que dans la formation académique, par le biais des centres de recherche, instituts universitaires et du centre affilié universitaire sous sa gouverne, qui découlent des mandats locaux, régionaux et suprarégionaux qui lui sont dévolus. Par ailleurs, la Direction régionale de santé publique de Montréal, qui œuvre au quotidien pour préserver et améliorer la santé de la population de l'Île de Montréal par des interventions de promotion, prévention et protection de la santé, tombe sous la gouverne du CCSMTL.